Bombtrack : beautés intemporelles

Bombtrack : beautés intemporelles

Avec ses looks d’enfer et son côté à la fois avant-gardiste et traditionaliste, Bombtrack est un ajout de taille dans la gamme du Cartel. Grâce à cette belle et gracieuse collection, nous pouvons désormais combler les amateurs de touring, d’aventure, de gravel au long cours et de parcours urbains en quête d’une monture racée.

D’où ça vient

Bombtrack est une entreprise allemande qui a amorcé ses activités en concevant et construisant des BMX. Par la suite, ses fondateurs se sont intéressés au vélo d’aventure : route, gravel, montagne et cyclocross, avec une préférence marquée pour les vélos en acier. Pari payant pour le fabricant qui profite désormais d’une réputation enviable, mais aussi d’une écurie de modèles éprouvés et primés, salués par la critique et de plus en plus adoptés par les cyclistes qui ont envie d’une machine qui sort de l’ordinaire et qui leur permet de le faire… en partant à l’aventure.

Est-ce une grosse compagnie qui appartient à un conglomérat?

Non, vraiment pas. Bombtrack conçoit ses vélos en Allemagne, les fait produire à Taïwan (comme presque tout le monde) et demeure une entreprise de petite taille, entièrement mue par sa passion. On a là une équipe qui trime dur pour répondre aux besoins d’une clientèle de route et de montagne qui s’oriente vers le voyage et l’aventure.

Qu’est-ce qui distingue Bombtrack des autres marques?

Bombtrack est à la fois traditionaliste et avant-gardiste. D’un côté, l’équipe de création cultive une passion pour les matériaux nobles que sont l’acier et le titane, ce qui ne l’empêche pas de concevoir des modèles en carbone. Mais ce qui la place à l’avant du peloton, c’est sa capacité à anticiper les modes et à produire des vélos qui s’accordent aux tendances. Les adeptes de bikepacking, de cyclocross singlespeed, d’épopées sur route et sur gravelle de même que les amateurs de vélos de ville plus luxueux ont tout de suite trouvé de quoi combler leurs envies avec Bombtrack. Même leurs vélos de montagne sont conçus pour les expéditions en terrain inhospitalier, avec rivets pour sacs, et pour bidons supplémentaires aussi. 

Ajoutons que les designs, les peintures, les logos et le souci de faire des vélos qui sont aussi de véritables œuvres d’artisanat placent la marque en marge de ses compétiteurs.

Quels modèles constituent les fers de lance de Bombtrack?

La ligne Arise est très intéressante parce qu’elle est extrêmement polyvalente. Entièrement en acier chromoly, les cadres et les fourches sont d’abord conçus pour être en format singlespeed. Mais on peut tout aussi bien intégrer un moyeu à 11 vitesses internes, munir le vélo d’un attirail de touring ou en faire un vélo de ville puissant, rapide et sécuritaire grâce à ses freins à disque.

La série Hook est aussi remarquable. Déclinés dans des formats en carbone et titane ou en acier Columbus Cromor, ces vélos sont munis de roues 27,5 et de pneus surdimensionnés, parés pour les périples sur les sols les moins accueillants. La série Audax, elle, est constituée d’une gamme de vélos de carbone destinés aux cyclistes qui favorisent les très longues distances. 

Mais parmi les modèles que nous aimons le plus, nous avons un faible pour le Outlaw. C’est LE vélo de ville que nous voulons tous avoir. Un superbe cadre en acier chromoly 4130, un système d’entraînement muni d’une courroie de convoyeur insalissable, des freins à disque, des roues 650B munies de splendides pneus WTB Horizon à flancs beiges, et un support cargo à l’avant auquel nous rêvons tous d’attacher l’épicerie, une boîte à outils… ou une caisse de bière.