Alex Cataford et les produits Maurten

Alex Cataford et les produits Maurten

Coureur professionnel chez Israel Startup Nation et ancien coéquipier de Bruno Langlois, le Canadien Alex Cataford nous explique comment les produits nutritionnels Maurten ont amélioré sa capacité à s’alimenter en compétition sans ressentir les effets secondaires désagréables qui sont souvent liés à la consommation de produits nutritionnels sportifs. 

Alex, comme plusieurs coureurs et sportifs, tu as parfois expérimenté des problèmes de digestion en compétition, n’est-ce pas?

Oui, dans le passé j’avais des problèmes avec la nutrition lors des courses à étapes. Après plusieurs journées à ingérer des produits sportifs, j’avais souvent mal à l’estomac et je perdais mon appétit. Depuis que j’ai fait le saut vers les produits Maurten, ça ne m’arrive plus jamais. Je peux en manger pendant 21 jours de compétition, sans problème.

Comment se fait ta planification nutritionnelle pour les courses?

Ça se décide avec les nutritionnistes de l’équipe et ça dépend beaucoup du type d’épreuve. Une journée de plat qui se terminera au sprint ne nécessite pas le même plan de nutrition qu’une étape de montagne.

Peux-tu nous donner un exemple précis d’une tactique d’alimentation pour épreuve difficile?

Dans une étape de montagne, on a besoin d’une grande quantité de glucides. Heureusement, c’est assez facile avec les produits Maurten. Pour la première heure, je vais prendre un bidon de 320. Après, à chaque heure, un bidon de 160, avec deux gels 100. Juste avant la dernière heure, pour finir la course, je prends un gel avec caféine, et un autre bidon de 320. 

Avec ces produits, je peux facilement atteindre mon objectif d’ingérer de 75 à 100g de glucides par heure.

Tu disais que ces produits ne te causent pas de problèmes de digestion et ne te coupent pas l’appétit. Qu’est-ce qui explique ça, selon toi?

Ce qui me plait particulièrement, c’est qu’ils n’ont pas un goût très prononcé. À la longue, les produits sucrés viennent à me dégouter et me faire sentir mal. L’enjeu, ça reste de réussir à répondre à la demande en matière de glucides tout en me sentant bien. Visiblement, ici, ça fonctionne à merveille pour moi.